ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Corée : les centrales nucléaires comme cibles de guerre
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Corée : les centrales nucléaires comme cibles de guerre
jeudi 4 avril 2013

La Corée du Sud stocke la plupart de ses quelque 10 000 tonnes de combustible nucléaire usé à côté de ses réacteurs, dans des bassins ou piscines pour combustible usé. Ces piscines ne sont, pas plus que celles des Etats-unis et du Japon, situées à l’intérieur d’une enceinte primaire de confinement. La Corée du Sud a placé ses 23 réacteurs sur la côte, empilés les uns à côté des autres comme ceux de Fukushima et des autres centrales nucléaires japonaises.

Examinons maintenant les conséquences d’une attaque nord-coréenne sur une ou plusieurs de ces installations, qui ferait éclater les réacteurs et romprait les piscines pour combustible usé. Dans chaque centrale, cela dégagerait des dizaines de fois plus de Césium 137 que celui dégagé par Tchernobyl. Le bombardement de ces centrales rendrait de vastes espaces de la Corée et du Japon inhabitables pour des siècles.

Il est temps de réaliser que les industriels de l’atome ont négligé d’introduire un paramètre vital dans la conception de leurs réacteurs nucléaires "propres" et "sûrs". Ils ont oublié LA GUERRE, ils ont fait abstraction d’un fait pourtant incontournable : la terreur d’Etat, capable de prendre pour cibles des centrales nucléaires avec des armes conventionnelles et nucléaires.

Tout réacteur nucléaire et toute piscine de combustible usé doivent être comptés comme autant d’armes de destruction massive radiologiques prépositionnées. Chaque centrale nucléaire, avec ses stocks massifs de combustible usé, contient assez de radionucléides à vie longue pour transformer des dizaines de milliers de kilomètres carrés en déserts radioactifs inhabitables - à l’instar de ces zones d’exclusion permanente qui entourent maintenant les réacteurs détruits de Tchernobyl et de Fukushima.

L’illusion de "l’atome pacifique" pourrait bien être ébranlée sous peu d’une manière telle qu’elle ne pourra plus être cachée à la vue du public.

Steven Starr

Senior Scientist, Physicians for Social Responsibility

Suite :
- Pendant l’affaire Cahuzac et la crise de Corée...
Pas de panique. Nous sommes en de bonnes mains.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

12 août 2019 : Le chemin est long de la mer des Caraïbes, de...
5 août 2019 : JAPON : Un fort séisme enregistré au large de Fukushima
3 août 2019 : Saintes : 20 ans d’action pour abolir les armes nucléaires
27 juillet 2019 : Du 6 au 9 août, Saintes commémore les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki
26 juillet 2019 : EDF officialise un nouveau retard d’au moins trois ans pour Flamanville
20 juin 2019 : Nouveau retard pour le réacteur nucléaire EPR : l’autorisation de mise en service est (encore) caduque !
27 mai 2019 : Feu vert pour la planète
24 mai 2019 : Affaire Benalla, armes françaises au Yémen : solidarité avec les journalistes convoqués par la DGSI
21 avril 2019 : Comment résister à la barbarie en cravate ?
8 avril 2019 : Les Gilets Jaunes se structurent
visites :  884970

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs