ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Voeux et propositions d’ACDN pour 2013
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Voeux et propositions d’ACDN pour 2013


Publié le 19 janvier 2013

Saintes, le 1er janvier 2012

Chers amis de France et d’ailleurs,

Nous vous souhaitons, ainsi qu’à tous vos proches, une heureuse année 2013. Qu’elle vous épargne les accidents de la vie et vous apporte la joie et la réalisation de vos vœux les plus chers.

Au-delà de nos sorts respectifs, nous souhaitons, comme vous sûrement, que cessent toutes les guerres en cours, que s’éloignent celles qui menacent d’éclater quelque part, et que les hommes unissent plutôt leurs forces pour faire reculer partout l’injustice, l’oppression, la violence, la misère, et prévenir les catastrophes de toutes sortes, naturelles ou d’origine humaine.

Nous espérons aussi que vous voudrez bien partager un vœu qui nous tient particulièrement à coeur : que la voix des peuples s’impose aux élites dirigeantes de tous les pays et notamment du nôtre, afin que nous puissions aller le plus vite possible vers un monde sans armes ni centrales nucléaires. Certes, à lire l’article de Sud Ouest reproduit ci-dessous, ce vœu pourrait sembler inaccessible. Mais loin d’être une raison d’y renoncer, c’est un motif supplémentaire d’unir nos forces afin de le réaliser.

A cette fin, nous vous invitons à rejoindre la campagne ‘RAHAN’ : pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires. Plusieurs manières d’agir sont indiquées dans l’Appel ci-joint : compléter, signer et nous retourner la lettre ouverte au président de la République ; interpeller les élus ou les personnalités que vous connaissez ; vous inscrire dans le mouvement de jeûnes tournants... A vous de voir et de choisir, dans le formulaire de l’Appel, la ou les formes d’action qui vous conviennent le mieux...

Enfin, si vous souhaitez prendre ou renouveler votre adhésion à ACDN, faites-le nous savoir et indiquez-nous votre adresse postale. Nous vous enverrons le bulletin de présentation d’ACDN, qui contient un formulaire d’adhésion.

Encore une fois, recevez nos vœux chaleureux pour 2013.

Le bureau d’ACDN

Alain, Daniel, Jean-Marie, Jean-Philippe, Julie


Sud Ouest, le 28/12/2012

Saintes

Une grève de la faim et une fin de non-recevoir

Le président saintais d’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN) voulait un rendez-vous avec François Hollande. Il l’attend toujours.

PHOTO Sud Ouest

Jean-Marie Matagne (à gauche sur la photo) et Luc Dazy n’ont pas obtenu grand-chose après leur grève de la faim. (photo s. d.)

Pendant quarante-deux jours, du 15 mai au 26 juin, le président d’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN), Jean-Marie Matagne, ne s’est plus alimenté. Une grève de la faim guidée par sa volonté de rencontrer le nouveau président de la République François Hollande et de le persuader de renoncer à la force de dissuasion nucléaire. Le militant saintais souhaitait également qu’un référendum soit proposé sur cette question au peuple français.

Il n’a obtenu finalement ni l’un ni l’autre. Lui et Luc Dazy, un autre militant resté vingt-cinq jours sans manger, ont même été refoulés du palais de l’Elysée, le 25 juin, alors qu’ils pensaient pouvoir obtenir une entrevue avec François Hollande ou quelqu’un de son entourage. Des policiers les avaient interceptés avant même qu’ils ne puissent franchir les grilles.

« Pourtant, on nous avait dit à la préfecture de Charente-Maritime que tout était calé », l’a encore mauvaise Jean-Marie Matagne qui, depuis, a repris un peu de poids.

« J’avais quand même perdu 20 kilos, confie t-il. Si c’était à refaire, je le referai mais en essayant de mieux préparer mon affaire pour que cela débouche sur une médiatisation nationale. »

Pas d’écoute nationale

Pour l’intéressé, l’échec de sa grève de la faim repose, en grande partie, sur le faible intérêt qu’ont porté les quotidiens nationaux et les télévisions à son combat. « J’avais pourtant rédigé une lettre ouverte pour qu’elle soit diffusée dans "Le Monde". Apparemment, cela n’a pas intéressé. »

Jean-Marie Matagne avoue que quarante jours sans manger, c’est la limite. « Heureusement que j’ai une bonne constitution. C’est pourtant l’une des dernières armes qu’ils nous restent, à nous, pacifistes. Nous voulions seulement que les Français soient consultés sur le désarmement nucléaire. Il n’était pas question d’imposer quoi que ce soit », insiste le président d’ACDN qui aura au moins fait passer le message lors du conseil fédéral d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), en juin dernier.

« Un grand moment d’émotion pour moi », assure celui qui a eu droit, à cette occasion, à « une standing ovation ». « Les écologistes, donc une partie du gouvernement, ont pris fait et cause pour ce référendum. »

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et il n’est plus question pour les ministres écologistes, présents au sein du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, de faire entendre leurs voix sur ce sujet. « Ils sont rentrés dans le rang. C’est dommage », constate le président d’ACDN.

En revanche, Jean-Marie Matagne fait remarquer que trois évêques, dont l’archevêque d’Aix-en-Provence, Christophe Dufour, qui a écrit directement à François Hollande, l’ont soutenu. De son côté, Luc Dazy, qui a perdu 14 kilos dans la bataille, affirme qu’il ne recommencera pas. « J’ai été scandalisé par le mépris affiché par le président de la République à notre égard », s’emporte-t-il.

Un beau pied de nez

Et aujourd’hui, qu’en est-il ? « Le mouvement que nous avons lancé s’est propagé. Depuis que nous avons arrêté notre grève de la faim, il y a quelqu’un, en France ou à l’étranger, qui, tous les jours ou presque, ne s’alimente pas. Des gens continuent à jeûner pour réclamer ce référendum », prévient le président d’ACDN qui n’attend pas grand-chose, pour l’instant, du palais de l’Elysée.

« Le chef de cabinet de François Hollande nous a finalement répondu par courrier qu’il nous invitait à prendre contact avec le Ministre de l’Écologie qui, dans cette histoire, n’a rien à voir, se désole Jean-Marie Matagne. Il m’a envoyé cette lettre le jour où le président de la République plongeait dans le sous-marin nucléaire "Le Terrible" avec le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Pour nous, c’est un beau pied de nez. »

Stéphane Durand->http://www.sudouest.fr/2012/12/28/une-greve-de-la-faim-et-une-fin-de-non-recevoir-919854-710.php]


ERRATUM :

Au lieu de : « le jour où le président de la République plongeait dans le sous-marin nucléaire "Le Terrible" avec le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian », lire : « ... "Le Terrible", tandis que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, justifiait la force de frappe à la base sous-marine de l’Ile Longue. »


PRÉCISIONS :

De Luc Dazy : « Le mépris du président, je l’ai argumenté en rappelant que lors de sa campagne, le candidat, devenu président, avait promis le changement dans la concertation. »

De Jean-Marie Matagne : « Il s’agit du mépris envers les citoyens, dont on capitalise les voix et capte les impôts sans se soucier de leur avis sur ce qui en est fait ni sur les questions essentielles. »

VOIR AUSSI

Réponse du président d’ACDN au chef de Cabinet du Président de la République Mise en ligne le 13 juillet 2012

Non aux expulsions des opposants à l’aéroport de Notre Dame des Landes Communiqué de presse d’ACDN, 17 octobre 2012


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

"On a le choix, il faut juste le vouloir"
Le Japon, le nucléaire et nous
Rencontres pour un monde vivable dénucléarisé : Déclaration finale
Saintes se mobilise contre le vandalisme
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Déclaration fondatrice du Réseau MN3
La deuxième mort de Lénine : fin du lénino-stalinisme !
La Flamme d’Hiroshima : un beau parcours en France
Lettre ouverte au Président de la République Française
La France comme obstacle à l’abolition des armes nucléaires

visites :  890368

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs