ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > Saintes, 6 août 2022 : Cérémonie publique pour abolir les armes nucléaires et radioactives. Hiroshima, Nagasaki, plus jamais ça.
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Saintes, 6 août 2022 : Cérémonie publique pour abolir les armes nucléaires et radioactives. Hiroshima, Nagasaki, plus jamais ça.


Publié le 15 août 2022

Communiqué de presse ACDN

HIROSHIMA, NAGASAKI, PLUS JAMAIS ÇA !

L’actualité confirme de manière éclatante et tragique les propos tenus en 1996 par le général américain Lee Butler, ancien chef du Strategic Air Command : "les armes nucléaires sont fondamentalement dangereuses, extraordinairement coûteuses, militairement inefficaces et moralement indéfendables". Conserver ces armes est aussi absurde que criminel.

Alors que de toute évidence la guerre en Ukraine signe la faillite de la « dissuasion nucléaire », il est grand temps d’exiger un désarmement nucléaire multilatéral, universel et intégral, c’est-à-dire l’élimination négociée, planifiée et dûment contrôlée de toutes les armes nucléaires et radioactives, conformément à l’article 6 du Traité de Non-Prolifération, à la Charte des Nations-Unies et au droit international.

En conséquence, ACDN appelle pour la troisième et dernière fois -il n’y en aura pas d’autre, l’urgence est là- chaque député, chaque sénateur, à prendre connaissance de la Proposition Parlementaire de Loi (PPL) visant à organiser un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives, et à la signer. Chaque citoyen(ne) est invité(e) à le leur demander.

Le peuple français, favorable dans son immense majorité à l’abolition des armes nucléaires et radioactives, doit pouvoir enfin faire entendre sa voix.

***

Comme chaque année à Saintes depuis 2001, la Flamme du désarmement nucléaire a été rallumée le 6 août (anniversaire du bombardement atomique d’Hiroshima en 1945) pour brûler jusqu’au 9 août (anniversaire du bombardement de Nagasaki).

Patrick Moquay, ex-président de la Communauté de communes de l’île d’Oléron et ancien maire de Saint Pierre d’Oléron -qui a suivi l’exemple de Saintes en adhérant à Abolition 2000 et aux Maires pour la Paix- introduit et anime la cérémonie en tant que membre du Bureau d’ACDN.

Les messages adressés à ACDN et à la Ville de Saintes par les maires d’Hiroshima et de Nagasaki sont lus par Elise Duret.

PDF - 165.3 ko

Message de Kazumi MATSUI

PDF - 151.6 ko

Message de Tomihisa TAUE

Marie-Line Cheminade, 1ère Adjointe, prend ensuite la parole au nom du maire de Saintes, Bruno Drapron, et explique pourquoi la Ville a adhéré, en juin 2000, sous le mandat de Michel Baron, au réseau « Abolition 2000 », puis en 2008 aux « Maires pour la Paix », et pourquoi cet engagement ne s’est jamais démenti, quelle que soit la couleur politique de la majorité municipale.

Benoît Biteau, député écologiste européen, explique pour sa part pourquoi il participe régulièrement à cette cérémonie depuis des années.

L’eurodéputé paysan s’oppose au nucléaire tant militaire que civil, aux OGM et aux pesticides, trois fléaux majeurs de la nature, du vivant et de l’humanité.

Deux gerbes sont ensuite déposées au pied du monument aux morts, au nom de la Ville de Saintes par Marie-Line Cheminade et Ammar Berdai, adjoints au maire, et par Barbara Roussaud, conseillère municipale, au nom d’ACDN. Ces gerbes signifient : "Hiroshima, Nagasaki, plus jamais ça !"

La Flamme du désarmement nucléaire est alors rallumée. Elle sera éteinte le 9 août 2022 à 11h 02, l’heure du bombardement de Nagasaki.

Les Anciens Combattants, représentés par Philippe Blanchard et Jean-Claude Guintard, abaissent leurs drapeaux pendant que l’assistance observe une minute de silence en mémoire des victimes des deux bombes atomiques mais aussi des survivants, les hibakusha, dont le sort ne fut guère plus enviable, et des victimes anonymes des 2000 essais nucléaires qui suivirent, dont plus de 500 en atmosphère, qui ont fortement augmenté la radioactivité ambiante et continuent de faire de nombreuses victimes tant civiles que militaires.

Plusieurs poèmes inédits spécialement écrits pour cette cérémonie par Carole Le Kouddar, poétesse saintaise, sont lus par "la Rouge Vagabonde", autre artiste saintaise.

Celle-ci, accompagnée à la guitare par Françoise Guilbot, offre une superbe interprétation de chansons de paix, d’humour, d’amour et de fraternité de Moustaki, Vian, Renaud, Brel, Gérard Berliner, Paul d’Albret, Barbara, HK... L’assistance les reprend avec elle, non sans émotion.


Avant que l’assistance ne se sépare, chacun déposant un lumignon au pied du porte-Flamme, Patrick Moquay invite les personnes qui le peuvent à revenir le 9 août pour l’extinction de la Flamme du désarmement nucléaire. N’oublions pas Nagasaki.

Le président-fondateur d’ACDN, Jean-Marie Matagne, qui a tenté par deux fois, en 2002 et en 2022, d’introduire le débat nucléaire dans la campagne présidentielle, et poursuivi en 2012 un jeûne de 42 jours pour être reçu par François Hollande et lui demander d’organiser un référendum sur cette question, rappelle quant à lui que ce moment de mémoire est aussi une affirmation de la vie et un acte de prévention : il s’agit de refuser à la fois la fatalité de la guerre et le crime atomique contre l’humanité, programmé et préparé avec nos impôts sans que jamais le peuple français ait été consulté.

CETTE SITUATION INTOLÉRABLE NE PEUT PLUS DURER.

Plus aucune arme nucléaire ni radioactive !

Ni ces armes monstrueuses, ni celles dites "conventionnelles" ne résoudront les problèmes de l’humanité. Au contraire, elles les rendent insolubles. Pour vivre, il faut désarmer. C’est un impératif catégorique.

Comme l’écrivait déjà Albert Camus le 8 août 1945, ce n’est plus une prière, c’est un ordre qui doit monter des peuples vers leurs dirigeants : désarmez !

Les documents ci-dessous sont à la disposition de chaque élu(e) et chaque citoyen(ne) pour les interpeller. Servez-vous en !

Action des Citoyens pour le
Désarmement Nucléaire (ACDN)
31, Rue du Cormier – 17100 - SAINTES
Tel : +33 (0)6 73 50 76 61
contact@acdn.net www.acdn.net

***
Proposition Parlementaire de Loi visant à organiser un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives (JUIN 2022) + Formulaire de soutien à retourner :

PDF - 181.6 ko
PDF - 131.2 ko

***
Sud Ouest, 6 août 2022, Article de Séverine Joubert :

PDF - 361.8 ko

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Semaine nationale pour la sortie du nucléaire
Quatre réacteurs nucléaires gravement menacés en Floride par l’ouragan Irma
Important train de mesures en faveur de la paix
A Genève, Mikhaïl Gorbatchev lance un nouvel appel au désarmement nucléaire
Emmanuel Macron, prestidigitateur
Corée du Nord, Iran : le nucléaire civil, fourrier des armes nucléaires
Sortir de la folie nucléaire
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
La 8e Conférence de révision du TNP adopte à l’unanimité une déclaration finale
L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général

visites :  1096904

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs