ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > NON au nucléaire civil et militaire !
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

NON à L’EPR !
NON au nucléaire civil et militaire !
Une solution pour la crise iranienne.


Publié le 15 avril 2006

Il y a bien des raisons de s’opposer à la construction de l’EPR, comme l’exprime aujourd’hui la grande manifestation de Cherbourg. Mais il en est une que l’actualité internationale met en lumière et qui mérite d’être soulignée. C’est sa contribution à la prolifération des armes nucléaires et aux risques de guerre nucléaire.

L’EPR, dont la France n’a nul besoin, est avant tout conçu pour l’exportation. L’EPR a déjà été vendu sur plans à la Finlande. Ce premier prototype et celui prévu à Flamanville -si jamais sa construction devait être maintenue- seront des vitrines destinées à décrocher des marchés étrangers dans le monde entier et particulièrement dans les pays émergents. AREVA et EDF ont déjà démarché la Chine et l’Inde avec l’appui de la diplomatie française. Le récent voyage du président Chirac en Inde avait deux objectifs commerciaux majeurs : y vendre des armes, comme les sous-marins ou les avions de guerre, et des installations nucléaires, comme le futur EPR.

Le 30 mars dernier, l’Iran a proposé de mettre en place un consortium international dont la France, l’Allemagne et la Russie feraient partie, pour l’aider à réaliser ses ambitions nucléaires civiles. Nul doute que si ce consortium devait voir le jour, la France et l’Allemagne, associées à l’EPR à travers AREVA et SIEMENS, l’utiliseraient comme argument de vente.

Mais que confirme la crise actuelle autour du nucléaire iranien ? Que les technologies nucléaires sont duales, qu’il est impossible d’établir une cloison étanche entre leur usage civil pour la production d’énergie et leur usage militaire pour la production d’armes. Les mêmes connaissances et les mêmes techniciens produisent les deux, on le constate aussi en France. Le même processus d’enrichissement du minerai d’uranium en U235 produit le combustible des centrales et l’explosif des bombes. Et le plutonium extrait des centrales peut, lui aussi, servir d’explosif. L’EPR n’échappera pas à cette règle. Vouloir l’exporter, c’est donc s’autoriser d’une main ce que l’on s’interdit de l’autre. C’est en quelque sorte tenter le diable : tout Etat qui en disposera pourra, s’il le décide un jour, en faire le cheval de Troie de sa Bombe. La communauté internationale s’en avise bien tard dans le cas de l’Iran, après avoir laissé Israël, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord se procurer des armes atomiques sous couvert de programmes civils.

C’est pourquoi ACDN a suggéré au gouvernement iranien, par lettre et au cours d’une audience à son ambassade parisienne, le 30 mars, de renoncer à son programme nucléaire civil et de se porter à la tête des pays promouvant l’abandon du nucléaire civil, les économies d’énergie, le développement des énergies renouvelables, et le désarmement nucléaire. Même si cette suggestion n’a pas été retenue, elle demeure d’actualité, à un moment où le « dossier iranien » menace de déboucher sur des « sanctions internationales », voire sur une action militaire envisagée par les Etats-Unis, action qui pourrait même comprendre l’emploi d’armes nucléaires. Un comble quand on prétend vouloir éviter ainsi... l’emploi d’armes nucléaires.

La question sera de nouveau soulevée au cours des 2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique qui se tiendront à Saintes du 6 au 8 mai prochain. Le 6 mai à 17 h, Auditorium Saintonge, un débat public aura lieu sur le thème : « Nucléaire civil, nucléaire militaire : le dossier iranien ». M. Moujani, chef de la mission diplomatique de la République Islamique d’Iran en France, y participera.

Nous appelons les citoyens, les élus de France et d’Europe à s’associer à ce dialogue et à montrer l’exemple du renoncement au nucléaire civil en commençant par exiger la suspension du programme EPR.

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, le 15 avril 2006


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Pourquoi Nicolas Sarkozy demande à l’Allemagne de ne pas renoncer au nucléaire, "énergie du futur"
La 8e Conférence de révision du TNP adopte à l’unanimité une déclaration finale
Sanglante piraterie d’Etat : Israël sans foi ni loi
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Nucléaire et démocratie. Référendums, bulletins de vote et manifestations.
La "fièvre américaine" frappe à Saintes
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée
Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en France et dans le monde
NON à L’EPR ! NON au nucléaire civil et militaire !

navigation motscles

Centrales nucléaires
Suède : A quelques minutes de l’accident majeur nucléaire
Le nucléaire est marginal et déclinant
Incident sérieux sur le réacteur n°1 de la centrale de Nogent-sur-Seine
Nucléaire, fin de partie : le Japon jette l’éponge !
L’Iran réaffirme qu’il n’a pas l’intention de se procurer l’arme nucléaire
Canicule : les sueurs froides du nucléaire
APPEL DE CHERBOURG
La solution existe : il suffit de la saisir !
EPR
Les raisons de la publication du document "confidentiel défense"
FRANCE
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT CHIRAC
Ségolène Royal réprouve la prolifération horizontale mais approuve la prolifération verticale
Uranium appauvri : l’Europe contaminée par la guerre d’Irak ?
Le monde, l’Europe, la France seront dénucléarisés, ou ils s’autodétruiront. Pensez-y vite, Monsieur le ministre.
Scoop : A la veille du 1er tour, Nicolas Sarkozy écrit à ACDN pour préciser son programme de défense
La France prend une part active à la course aux armements
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Question au maire de Paris, Bertrand Delanoë : que doit faire la France ?
Le désastre de la Base Avancée Falcon
Guerre
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
Gideon Spiro écrit au Président Obama
Appel aux Européens : Empêchons la guerre contre l’Iran
"Israël ne baissera pas les bras."
Importance et contexte du rapport des services de renseignement américains relatif à l’Iran
La troisième guerre mondiale de Bush
DECLARATION DE VIENNE
Mordechaï Vanunu : « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid »
Le Pentagone va-t-il attaquer des cibles militaires iraniennes ?
L’économie américaine à vau-l’eau
IRAN
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Le Sénat américain entre en résistance
6 avril 2007 : Comment le pire a peut-être été évité
Compte à rebours
Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran
Une Troisième Guerre Mondiale, sinon rien : les implications d’une attaque US contre l’Iran
Guerre nucléaire contre l’Iran
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
Nucléaire civil et militaire
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
1er épisode : le Nuage de Tchernobyl en France
L’énergie nucléaire et la démocratie
ADRESSE AU 2e FESTIVAL ANTINUCLEAIRE DE RHODES
L’Elysée projetterait de vendre à l’Algérie des centrales nucléaires
Le quadruple jeu de la politique nucléaire française
L’industrie nucléaire explose de joie
Le rêve méditerranéen de Nicolas Sarkozy : un cauchemar nucléaire
Nucléaire : Désarmer pour vivre
Faut-il abandonner le TNP et démanteler l’AIEA ?

visites :  881357

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs