ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Les lettres d’ACDN > Lettre d’ACDN au Président Obama
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Sur l’abolition des armes nucléaires
Lettre d’ACDN au Président Obama


Publié le 8 avril 2009

Monsieur le Président,

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) vous adresse ses sincères félicitations et ses très vifs remerciements pour l’engagement que vous avez pris, au nom des Etats-Unis d’Amérique, de travailler sans délai et sans relâche à l’abolition des armes nucléaires.

Le discours que vous avez prononcé à Prague le 5 avril 2009 marquera, sur ce point, une étape historique sur la seule voie capable d’éviter à l’humanité de s’autodétruire par les armes nucléaires.

Nous nous réjouissons de voir le président des Etats-Unis reprendre à son compte un objectif que nous poursuivons avec conviction depuis la création d’ACDN en 1996 et même depuis ce jour de janvier 1986 où Mikhaïl Gorbatchev, alors à la tête de l’Union soviétique, a lancé son appel : « Plus aucune arme nucléaire d’ici l’an 2000 ! ». C’est donc à M. Gorbatchev que revient le mérite d’avoir esquissé l’utopie, à vous et à vos pairs que reviendra celui de la réaliser, à nous et aux « abolitionnistes » du monde entier qu’incombe la tâche de vous soutenir dans cette oeuvre de survie collective.

Le processus conduisant à un monde sans armes nucléaires ne sera certes pas simple. Il implique parallèlement la solution durable de conflits régionaux où des puissances nucléaires se trouvent impliquées, et la mise en place d’un véritable système de sécurité internationale. Mais il pourrait être rapide, dès lors que la volonté politique d’éliminer les armes nucléaires sera partagée par l’ensemble des dirigeants des Etats concernés, qu’ils soient ou non signataires du Traité de Non Prolifération. A cet égard, la pression des peuples peut être décisive. Il serait bon qu’elle s’exerce d’ici à la conférence de révision du TNP de 2010.

Les quelque 2800 villes du monde entier fédérées au sein des « Maires pour la Paix » peuvent y contribuer. La ville de Saintes (Charente maritime), siège social de notre association, y contribue. C’est la seule ville de France appartenant aux deux réseaux mondiaux abolitionnistes : « Abolition 2000 » et les « Maires pour la Paix ». Une « Flamme du désarmement nucléaire » y a été allumée en 2001. Elle accueille régulièrement des rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique.

Nous pensons que la France doit se joindre sans délai au processus que vous avez amorcé à Prague et annoncé la veille à Strasbourg. Nous pensons que le peuple français, qui n’a jamais été consulté, le souhaite profondément, n’ayant, pas plus que d’autres, vocation à devenir complice ou victime d’un crime inexpiable contre l’humanité. Nous invitons le président de la République Française, s’il devait en douter, à organiser un référendum sur cette question vitale.

Sur cette question précise mais essentielle, nous soutiendrons l’action du Président des Etats-Unis d’Amérique comme celle de tous les chefs d’Etat et de gouvernement qui voudront, avec sincérité et détermination, abolir les armes nucléaires. Nous appelons tous les citoyens du monde à en faire autant.

Respectueusement vôtres,

Pour ACDN,

Jean-Marie Matagne, Président


"Sud Ouest", Jeudi 9 avril 2009

Dans le bon sens mais...

NUCLEAIRE. Jean-Marie Matagne n’adhère pas totalement à la position de Barack Obama

Président d’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN), le Saintais Jean-Marie Matagne a analysé tous les termes du discours prononcé, dimanche dernier, à Prague par Barack Obama. Le nouveau président des
Etats-Unis y a réaffirmé sa volonté d’un désarmement nucléaire, thème qu’il avait déjà abordé lors de sa campagne électorale. "Je déclare clairement, et avec conviction, l’engagement de l’Amérique à rechercher la paix et la sécurité dans un monde sans arme nucléaire", a déclaré, notamment, le président Obama. Et il a annoncé "des pas concrets en direction d’un monde sans arme nucléaire".

Aux yeux de Jean-Marie Matagne, ces déclarations du président des Etats-Unis vont dans le bon sens. "Mais, parallèlement, Barack Obama favorise le maintien de l’Otan, développe un bouclier antimissiles -une vraie provocation envers la Russie- et incite les pays européens à augmenter leur budget militaire et à envoyer encore plus de militaires en Afghanistan", souligne-t-il.

Dès lors, Jean-Marie Matagne n’adhère pas totalement à la politique américaine et il se dit même en désaccord total avec un développement du nucléaire civil, préconisé aussi bien par les Etats-Unis que par la France. "Le développement de la technique nucléaire civile fait peser des menaces de prolifération des armes nucléaires", indique-t-il.

Et de regretter que ce sujet, toujours sensible, n’intéresse pas plus, en France, les médias et l’opinion publique. "Or, la puissance du feu nucléaire de la France permettrait de rayer de la carte 700 à 900 millions de personnes sur la planète. Et notre arsenal ne représente que 1,5 % de la totalité des armes nucléaires en service à travers le monde."

Photo Dominique Pariès : Jean-Marie Matagne, président d’ACDN.



L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
Nos vœux pour 2009
Quelles mesures de protection contre les menaces nucléaires ?
Lyon, capitale de la douleur
Fukushima-sur-Gironde
La loi dite "de transition énergétique" devant la Commission Mixte Paritaire Assemblée Nationale-Sénat
Réponse du président d’ACDN au chef de Cabinet du Président de la République
Lettre au Président Macron, à propos du Forum de Paris sur la Paix et du désarmement
6 avril 2007 : Comment le pire a peut-être été évité
Appel aux Parlementaires : Préservez la planète d’une guerre nucléaire !

navigation motscles

Barack Obama
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
Barack Obama s’engage pour l’abolition des armes nucléaires
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
Des groupes du monde entier saluent la promesse d’Obama de lever l’état d’alerte des armes nucléaires
Gideon Spiro écrit au Président Obama
Désarmement nucléaire
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
Contribution et voeux d’ACDN pour les travaux du Congrès
Question au maire de Paris, Bertrand Delanoë : que doit faire la France ?
Déclaration de paix pour le 62e anniversaire du bombardement d’Hiroshima
Le quadruple jeu de la politique nucléaire française
La Terre est belle. Préservons-la !
La France va-t-elle soutenir la création d’un Comité spécial de l’ONU pour le désarmement et la non-prolifération nucléaires ?
LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et au PC Jupiter
Ban Ki-moon relance l’objectif d’un monde sans armes nucléaires
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE

visites :  892613

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs